Les gâteaux de Noël : des plus traditionnels aux plus originaux

Noël et fêtes de fin d’année sont synonymes de réunions familiales, de cadeaux et, bien sûr, de festins. Cette période de l’année est l’occasion rêvée pour mettre son tablier de cuisine et montrer à tous ses talents culinaires. Parmi les grandes stars de la fête de noël qu’il faut absolument intégrer dans le menu, il y a les emblématiques bûches de noël, mais aussi les biscuits faits maison que l’on aime déguster durant cette période hivernale festive.

Les biscuits au gingembre

Légers, croquants, avec un petit goût piquant et une odeur irrésistible, les biscuits au gingembre faits maison sont un vrai régal de mois de décembre. Traditionnellement servis à l’heure du thé, ces biscuits peuvent prendre diverses formes telles celles de petits bonshommes souriants, de sapins, de flocons de neige, ou encore de rennes pour rappeler la magie de Noël.

Pour préparer des biscuits au gingembre, vous avez besoin des ingrédients suivants : de la farine, une petite quantité de bicarbonate de soude, du beurre fondu, du sucre, un jaune d’œuf et, bien entendu, de gingembre, en poudre ou râpé. Pour plus de goût, ajoutez du sirop d’érable, des cerises confites ou des raisins secs. Certains les aiment aussi parfumés avec un peu de clou de girofle en plus pour une pointe de caractère ou bien avec de la cannelle en poudre.

Les petits bonshommes en pain d’épices

Le pain d’épice est un gâteau au miel agrémenté de cannelle, de coriandre, de gingembre et d’anis étoilé. Ce pain sucré et épicé trouve son origine dans le gâteau au miel chinois auquel était incorporé des plantes aromatiques. Ce sont les monarques de l’Europe de Nord qui l’ont transformé en pâtisserie de noël. Pour le rendre plus festif, le pain d’épice se transforme en bonhomme de pain d’épice : un petit biscuit épicé au miel en forme de petit homme qui sourit et qui est décoré de bonbons en crème, sucrés blancs ou colorés.

Ce biscuit est à l’effigie des contes merveilleux de Noël. Très aromatisés et croustillants, ces petits bonshommes se dégustent à l’heure du goûter avec du lait ou un thé. La recette varie d’une région à l’autre, mais la base est la même. On y retrouve de la farine, du beurre et du miel et un peu d’épices généralement de la cannelle et de la cassonade.

L’histoire de la bûche de Noël

Que seraient les fêtes de Noël sans bûches pour le dessert ? La bûche de noël est une tradition culinaire qui remonte au Moyen Âge. Elle serait d’origine scandinave, dans les régions où la combustion des bûches fait partie des besognes quotidiennes durant la période hivernale. Autrefois, les paysans brûlaient d’énormes bûches vers la fin de l’année en guise d’offrande aux dieux pour avoir de meilleures récoltes pour l’année à venir. Au fil des années, cela est devenu une tradition pour souhaiter une meilleure nouvelle année.

© Fotomelia

C’est à partir du XIVe siècle que la bûche fut transformée en gâteau gardant ainsi sa forme originelle. On l’arrosait de vin ou elle était décorée avec des branches de gui pour la bénir et pour symboliser les vœux pour l’année à venir. Partager une bûche de Noël est devenue une manière commune de présenter ses bons vœux dans la majorité des pays occidentaux. Aujourd’hui, les pâtissiers, à travers le monde, ont leur propre recette pour reproduire et revisiter la célèbre bûche de Noël. Mousse de fruits, crème de mascarpone, mousseline, gelée ou encore crème glacée… ce gâteau incontournable se décline de manière infinie. La base reste de toujours préserver la forme de la bûche qui s’obtient en enroulant une génoise enrobée de crème.

D’autres gâteaux de Noël, originaux

Noël est décidément la période de l’année où l’on met les petits plats dans les grands pour régaler tous les convives. Chacun déguste son repas sans réserve et se fait plaisir quand arrive le dessert. En dehors des traditionnels gâteaux, bûches, pains d’épices et autres biscuits, nous pouvons aussi cuisiner des pâtisseries originales comme le baba au rhum qui est très apprécié en Angleterre ou encore le pudding de Noël, spécialité très répandue dans les pays anglo-saxons. Ces gourmandises permettent de terminer, avec des douceurs, les repas salés très copieux  à base de dindes rôties et de porridge. En dessert pour alléger ces repas de fêtes, une belle coupe de glace ou une bûche glacée trouveront leurs places et régaleront petits et grands gourmands !

Source image mise en avant: Monika Grabkowska, Unsplash

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *